Malus écologique ce qui va changer en 2021

C’est une question qui revient régulièrement à laquelle nous allons répondre dans cet article :  Faut il rouler en Essence ou en Diesel ?

La plupart du temps les avis divergent sur le sujet par manque de précision ou de connaissances. Il convient en effet de traiter tous les paramètres afin d’être le plus objectif et précis possible et ce comparatif a été fait en ce sens.
 

Ce qui va changer :

 
À compter du 1er janvier 2021 :

les véhicules émettant 133 g de CO2/km seront concernés par le malus écologique. Rappelons qu’en 2020, le seuil était fixé à 138 g et que par conséquent l’état a décidé de durcir les règles. Dans le même temps, pour les véhicules polluant le plus (>219 g/km de CO2), le malus passera à 30 mille euros ! contre 20 mille auparavant.

Cependant, 2021 marquera la fin de la pénalité pour les véhicules d’occasion ce qui est une excellente nouvelle. La pénalité annuelle de 160 euros pour les modèles les plus polluants et la surtaxe pour les véhicules puissants seront également supprimées.

Pour rappel le malus écologique en 2020 était le suivant :

occasion :

10 ou 11 CV : 100 €
de 12 à 14 CV : 300 €
plus de 14 CV : 1.000 €

les véhicules immatriculés après 2009 devaient payer une taxe annuelle de 160 € lorsqu’ils dépassaient un certain seuil d’émission de CO2 (190 g pour les véhicules à partir de 2012, 245 g pour les véhicules de 2010 et 2011 et 250 g pour les véhicules à partir de 2009).

occasion et neuf :

Taxe sur les véhicules très puissants (36 CV et plus) neuf ou occasion.
 

Ce qui perdure :

 

Immatriculation d’un véhicule d’occasion importé :

Si vous êtes sur le point d’acquérir un véhicule d’occasion importé, vous devrez néanmoins vous acquitter d’une taxe. Pour le calcul de cette dernière, il faut consulter le tableau des pénalités concernant les «véhicules neufs» correspondant à l’année de la première immatriculation du véhicule à l’étranger. Puis du prix en vigueur à l’époque, il faut retrancher 10% par année.

Cette taxe restera donc en vigueur en 2021, mais pourquoi un traitement différent pour les véhicules d’occasion français et importés ? Tout simplement parce que les véhicules d’occasion immatriculés en France ont déjà payé une amende écologique. Cette pénalité pour véhicule importé est donc une taxe écologique pour la première immatriculation d’un véhicule sur le territoire français.

Les aides financières :

Les familles les plus modestes pourront toujours bénéficier d’une prime allant jusqu’à 3000 € pour l’achat d’un véhicule thermique et 5000 € pour une voiture hybride ou électrique. Cette aide a été maintenue jusqu’au 30 juin 2021. Au-delà, seuls les véhicules les moins polluants (en dessous du seuil d’émission de CO2 de 132 g/km) seront concernés par cette aide.

Concernant l’achat d’un véhicule électrique, la prime écologique exceptionnelle de 7000 euros établie cette année sera réduite à 6000 euros le 1er Juillet 2021. A noter également que, pour la première fois, un tout nouveau bonus de 1 000 € sera désormais proposé aux automobilistes souhaitant acheter un véhicule d’occasion entièrement électrique.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *