Comment obtenir l’historique de votre véhicule ?

jeune femme consultant le papier du vehicule.jpg

Compte tenu du prix des véhicules neufs qui est constamment en hausse, beaucoup de particuliers choisissent désormais des voitures d’occasion. Cependant, l’achat d’une voiture d’occasion peut souvent présenter des risques. De ce fait, il est impératif de bien s’informer sur l’historique de l’auto pour vérifier son état et pour prévenir les risques de pannes après l’achat.

Sur le marché des véhicules d’occasion, chaque voiture mise en vente doit inclure un historique. Pour les acheteurs, obtenir tous les détails utiles concernant le passé de la voiture est indispensable. À noter  que les vendeurs prennent l’habitude de cacher certains détails importants sur un véhicule alors que connaître l’historique de la voiture permet aux acheteurs de prendre la bonne décision avant de conclure la vente.

Dans la majorité des cas, un propriétaire décide de vendre son véhicule suite à un accident. La voiture sera soumise à toute une chaîne de travaux de réparation. Le but étant de reconditionner la voiture pour qu’elle soit remise en bon état de marche. C’est pourquoi, il est important de demander puis d’obtenir cette historique d’un véhicule donné avant tout achat.

Historique d’un véhicule : comment consulter le rapport en ligne ?

En France, dans le secteur de l’automobile, le Ministère de l’Intérieur a mis en place un site Internet spécialisé qui encadre la transaction des acheteurs et des vendeurs : le rapport Histovec.

Histovec est un site Internet qui permet à un particulier de trouver des informations concernant l’historique d’un véhicule, que ce soit une voiture, une moto ou un poids lourd. Lorsqu’un particulier souhaite vendre son auto, le rapport Histovec l’incite à fournir des informations sur le véhicule à vendre sur le site pour permettre aux futurs acheteurs d’obtenir une historique. Le propriétaire doit renseigner les informations suivantes :

  • Date de première mise en circulation de l’auto ;
  • La situation administrative du véhicule ;
  • Contrôle technique de l’auto ;
  • Kilométrage actuel du véhicule.

Le vendeur doit générer ces informations en ligne depuis le site Histovec pour que les futurs acheteurs puissent solliciter gratuitement ce rapport afin d’accélérer le processus de la vente de l’auto.

Pour un vendeur d’automobiles d’occasion, fournir l’historique de la voiture sur le site Histovec est une meilleure option pour rassurer les acheteurs potentiels. En outre, Histovec permet au vendeur d’automobiles d’obtenir le certificat de non-gage de la voiture. Pour les acheteurs, Histovec est un site en ligne qui permet d’acheter une voiture en toute sécurité, car la plateforme a été mise en place par les autorités.

Pour faire un rapport en ligne sur Histovec, la démarche à suivre est très simple, car le propriétaire renseigne en premier lieu son identité. Ensuite, il fournit l’identification du véhicule via le certificat Vehicule Identification Number (VIN) de ce dernier et le numéro de la plaque d’immatriculation. Ainsi, le vendeur n’aura plus qu’à envoyer le lien de rapport Histovec aux acheteurs. La consultation de ce rapport se fait gratuitement sur le site officiel de l’administration de l’Histovec (En savoir plus).

Historique d’un véhicule : comment consulter directement le propriétaire ?

Femme rencontrant l'ancien propriétaire d'un véhicule

Afin d’obtenir l’historique d’un véhicule, vous avez également la possibilité de demander certains documents directement au vendeur. En effet, le vendeur doit obligatoirement fournir ces documents à l’acheteur dans le but de conclure l’achat de la voiture :

  • Carnet d’entretien ;
  • Contrôle technique ;
  • Attestation d’immatriculation ;
  • Certificat de Situation Administrative (CSA).

Le carnet d’entretien est celui qui permet à l’acheteur de vérifier la régularité d’entretien de la voiture concernée. Dans tous les cas, la régularité d’entretien d’un véhicule doit être conforme à la recommandation du constructeur. Ce carnet est généralement une fiche d’identité de la voiture, car elle retrace l’historique des réparations éventuelles et des contrôles techniques. Ce carnet doit par ailleurs inclure le kilométrage actuel de la voiture.

À part la carte grise de la voiture, l’acheteur doit également vérifier la fiche de contrôle technique du véhicule avant l’achat. Cette fiche est obligatoire, puisque la sécurité routière exige que tous les véhicules de plus de quatre ans fournissent un rapport de contrôle technique datant de six mois au minimum. En outre, l’acheteur a le droit de contacter le professionnel qui a effectué les contrôles techniques en cas de doute.

Le vendeur doit fournir le certificat d’immatriculation ou l’ex-carte grise de la voiture à tout acheteur. Cette attestation d’immatriculation doit être barrée, signée et datée le jour de la transaction, accompagnée d’un exemplaire du certificat de cession.

Outre l’ancienne carte grise, il est fortement recommandé au vendeur de fournir un certificat de situation administrative (CSA), aussi connu sous le nom de l’attestation de non-gage, aux acheteurs. Le CSA est une attestation qui prouve que la voiture n’est soumise à aucune opposition administrative. En effet, grâce au CSA, l’acheteur ne risque pas de rencontrer des difficultés particulières après l’achat de la voiture. Le CSA facilite également la démarche à suivre pour acquérir la nouvelle plaque d’immatriculation de la voiture.

Dans tous les cas, avant d’acheter un véhicule, n’hésitez pas à quérir l’historique du véhicule de votre choix avant toute prise de décision.

   
Reezocar: site de petites annonces automobiles
   

A propos Sandrine Berlainki

Sandrine Berlainki
Je suis Sandrine Berlainki, rédactrice pour carbudget depuis 2018. Titulaire d'une licence en économie, j'accompagne les personnes en difficulté pour mieux gérer leur budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *