Comment diminuer le budget de son assurance auto jeune conducteur ?

jeune conductrice

Les jeunes conducteurs ont toujours eu du mal à s’adapter à la panoplie de formalités administratives accompagnant leurs premiers pas sur la route. Parmi les modalités obligatoires et indispensables figure l’assurance automobile. Un casse-tête sans fin qui les désavantage par rapport aux automobilistes expérimentés. D’autant plus que les concernant, des surprimes sont souvent appliquées.

Assurance automobile pour jeune conducteur : une obligation

Jeunes conducteurs et nouvelle voiture riment forcément avec l’idée, ou plutôt l’obligation d’avoir une assurance automobile. Le motif des assureurs à l’origine des surprimes appliquées pour les jeunes conducteurs est étroitement lié à leur catégorie d’âge.

Les assureurs considèrent, en effet, que le manque d’expérience des jeunes conducteurs est un facteur de risque. C’est derniers sont donc obligés de paye des primes d’assurances plus élevées que les autres usagers de la route. Mais, y a-t-il réellement un moyen pour qu’ils puissent bénéficier des tarifs réservés au grand public ?

Alternatives pour un budget maîtrisé

La seule solution pour mettre fin au supplice des jeunes conducteurs est d’avoir de plus en plus d’expérience au volant.

En France, un jeune conducteur est considéré comme expérimenté à partir de 3 ans de conduite. Au-delà de cette période, il sera considéré comme un automobiliste « à part entière » avec un taux de sinistralité tolérable.

D’autant plus qu’à partir de la 1ère année au volant, la surprime appliquée sera revue à la baisse. Elle passera en effet, de 100 % la première année, à 50 % pour la deuxième et à 25 % pour la troisième. Cette baisse sera, bien évidemment, écartée ou reportée en cas de survenance d’un sinistre.

Comment faire baisser concrètement son budget assurance ?

Les automobilistes novices disposent, néanmoins, d’une solution « accélérée » à leurs longues périodes d’apprentissage, il s’agit du permis en conduite accompagnée. La surprime est, dans ce cas, moins élevée. Il s’agira de 50 % sur la première année de conduite, de 25 % sur la deuxième et de 12,5 % pour la troisième.

Il existe un autre moyen de s’extirper rapidement et efficacement des griffes des compagnies d’assurances : il s’agit de bien choisir son contrat d’assurance.

Au fil des années et du développement du secteur des assurances, les formules se sont multipliées englobant un nombre incalculable de risques, de dommages et de modalités.

Les niveaux de garantie ne sont, en effet, pas les mêmes et dépendent des formules d’assuranceLa formule au tiers se présente, dans ce cadre, comme étant la formule d’assurance automobile la plus économique.

Elle ne couvre que les préjudices corporels et matériels causés à un tiers. Elle est, par conséquent, moins complète que les formules tous risques. C’est le minimum légal imposé par la loi.

Il s’agit de la solution d’assurance de prédilection pour les conducteurs occasionnels ainsi que les conducteurs ayant des véhicules qui ne sont pas de grande valeur.

Pour conclure,

Les jeunes conducteurs doivent être conscients du fait que payer moins signifie une garantie moins efficace. Il semblerait, en ce sens, que la formule liée au permis en conduite accompagnée soit l’assurance automobile la moins contraignante.

   
Reezocar: site de petites annonces automobiles
   

A propos Sandrine Berlainki

Sandrine Berlainki
Je suis Sandrine Berlainki, rédactrice pour carbudget depuis 2018. Titulaire d'une licence en économie, j'accompagne les personnes en difficulté pour mieux gérer leur budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *