Cette voiture solaire a plus d’autonomie qu’une Tesla model 3 !

lightyear one voiture solaire
 
L’enjeu de demain pour les véhicules électriques est incontestablement l’autonomie dont ces dernières pourront bénéficier. Le manque de bornes en France freinant considérablement les utilisateurs qui souhaitent faire de long trajets, l’autonomie est devenue un enjeu majeur.
 

L’autonomie d’un véhicule éléctrique et son efficience

 
L’efficience est vitale dans la mesure où elle permet de maximiser la capacité énergétique offerte par les batteries. C’est une science assez précise, et sans elle, les constructeurs installeraint la plus grande batterie possible, afin d’obtenir le plus haut degré d’autonomie compte tenu des limitations de poids et de dimensions. L’efficacité est régie par un grand nombre de variables plus ou moins contrôlées.

Il y a le savoir-faire technique des entreprises, qui peuvent créer un moteur plus efficace sur le plan énergétique, par exemple. Il y a aussi des facteurs externes et la conduite elle-même, ainsi que la vitesse ou l’inclusion d’éléments de confort.

La consommation d’énergie d’un véhicule électrique se mesure en kWh pour 100 miles, c’est-à-dire l’énergie nécessaire au véhicule pour parcourir 100 kilomètres. Dans le cas d’une voiture à combustion interne, on parle des litres d’essence consommés. Le même schéma s’applique : plus la consommation d’essence ou de kWh est faible, plus la voiture fonctionnera.

L’industrie automobile est toujours à la recherche de moyens d’accroître l’efficience, tout en évitant d’augmenter les dimensions des batteries. Cela peut se faire par le biais d’équipements évidents (par exemple, des roues aérodynamiques) ou d’équipements invisibles (par exemple, des pompes à chaleur qui recyclent l’air chaud pour améliorer le contrôle de la température dans l’habitacle). En bref, il existe des leviers pour améliorer les performances dans le sens idéal. À cet égard, Tesla est vraiment l’un des meilleurs élèves mais semble être bousculé dans sa supématie par lightyear.
 

Quel est l’autonomie de la lightyear 0 ?

 
Pour donner plus d’autonomie à ses utilisateurs, la Lightyear 0 dispose d’une installation très particulière : 5 m2 de panneaux solaires qui sont montés sur sa carrosserie. Avec un seul jour de soleil et des conditions de luminosité parfaites, la voiture peut encore accroitre son autonomie de 70 km.

Au départ, cette voiture conçue par une start-up néerlandaise a une autonomie de 625 kilomètres. Un très bon score par rapport à la batterie qui a une capacité de 60 kWh. La batterie de 60 kWh de la toute nouvelle Mégane électrique en comparaison ne promet que 470 kilomètres.

Pour faire la différence, la Lightyear 0 profite de sa forme très aérodynamique. Ce n’est cependant pas une découverte, plus une voiture est aérodynamique et plus elle sera efficace.

Dans ce domaine particulier, la Lightyear 0 vient de battre des records. C’est le véhicule manufacturé le plus aérodynamique (enfin, il est très peu produit, pour être honnête, avec moins de 1 000 unités prévues). Son coefficient de traînée (Cd) est de 0,175. La voiture néerlandaise est donc meilleure que la Mercedes EQS, qui affichait un Cd de 0,20.

Le coefficient a été déterminé dans une soufflerie, selon le protocole WLTP. Le constructeur s’est également rendu à Stuttgart pour effectuer le test, dans le fief de Mercedes ! Lightyear affirme que la production de ce laboratoire sur roues commencera dans un avenir proche.
 

Quel est l’autonomie d’une Tesla model 3 ?

 
L’autonomie d’une Tesla model 3 peut aller de 409 à 602 km pour la meilleure version “Grande autonomie”.

Version Type batterie Autonomie
Standard Plus 57 kWh 491 km
Performance 76 kWh 547 km
Grande autonomie 76 kWh 602 km
Standard Plus (2020) 53 kWh 448 km
Standard Plus (2019) 50 kWh 409 km

Si vous choisissez d’acheter la Tesla Model 3 de base, c’est-à-dire celle dotée d’un seul moteur électrique, vous bénéficierez d’une batterie de 57 kWh avec 491 kilomètres d’autonomie dans le cycle WLTP. Les constructeurs automobiles sont tenus de respecter cette norme lorsqu’ils annoncent l’autonomie de leurs véhicules électriques. Le chiffre fourni par l’entreprise d’Elon Musk est basé sur une utilisation mixte en ville, sur les routes et sur les autoroutes, et est conçu pour se rapprocher le plus possible de la réalité.

Toutefois, en fonction de l’itinéraire choisi et des conditions météorologiques, ou du type de conduite, il est probable que l’autonomie de la Model 3 soit inférieure ou même supérieure à 491 kilomètres. Après de nombreuses hausses de prix, la voiture électrique haut de gamme de Tesla est désormais vendue à 56 690 euros et ne peut plus bénéficier de la récompense environnementale maximale de 5 000 euros…

Si vous avez l’argent, vous pouvez opter pour la Tesla Model 3 Long Range qui, comme son nom l’indique, a plus d’autonomie grâce à sa batterie de 76 kWh. Elle peut donc atteindre 602 miles dans le cycle WLTP. Cependant, ce n’est pas la réalité car une myriade de facteurs influencent l’autonomie d’un véhicule électrique. En outre, ce modèle est également beaucoup plus efficace, puisque le 0 à 100 km/h est atteint en seulement 4,4 secondes et que la vitesse maximale est de 233 km/h. La Model 3 Grand Autonomy coûte environ 62 490 euros. C’est encore assez pour profiter de la récompense environnementale !

En fin de compte, si vous recherchez le véhicule électrique le plus efficace et le plus efficient avec une autonomie décente, que pensez-vous de la Tesla Model 3 Performance ? Avec un prix à partir de 66 490 euros, le modèle dispose d’une transmission intégrale à double moteur et sa batterie lithium-ion de 76 kWh peut offrir la possibilité d’une autonomie de 547 km dans le cadre du cycle WLTP. C’est suffisant pour permettre de longs trajets avant de devoir faire le plein d’énergie dans une station Supercharger qui permet une recharge rapide. Bien qu’il dispose de capacités de batterie similaires à celles de la version Long Range, ce modèle est plus efficace et le temps de passage de 0 à 100 km/h est de 3,3 secondes et la vitesse maximale de 261 km/h. L’autonomie en sera affectée, mais c’est néanmoins très bon, surtout pour un véhicule électrique.
 

Quel est l’autonomie d’une Renault Zoe ?

 
La Renault Zoe offre des autonomies intéressantes et variées, basées sur la batterie et le moteur de la voiture. Par exemple, le moteur synchrone Q210 à rotor bobiné est livré avec une batterie de 22 kWh. Tout comme le moteur R240, lorsqu’il est couplé à une batterie de 23,3 kWh, il a une autonomie WLTP estimée entre 100 et 150 kilomètres.

Il est important de garder à l’esprit que la distance réelle dépendra du type de conduite et de la zone de circulation. En outre, plus la batterie est puissante, plus la Zoe est autonome. C’est ce qui se passe avec les R75, R90 et Q90 alimentées par des batteries de 41 kWh qui peuvent offrir jusqu’à 325 kilomètres d’autonomie théorique.

 

Version Type de batterie Autonomie
50 kWh – R110 52 kWh 390 km
50 kWh – R135 52 kWh 390 km
40 kWh – R110 41 kWh 325 km
(1)
40 kWh – R75 41 kWh 325 km
(1)
40 kWh – R90 41 kWh 325 km
(1)
40 kWh – Q90 41 kWh 301 km
(1)
22 kWh – R240 23.3 kWh 195 km
(1)
22 kWh – R210/Q210 22 kWh 171 km
(1)
22 kWh – Q90 22 kWh 171 km
(1)

 

Vous pensez que 320 kilomètres, ce n’est pas suffisant ? Si vous souhaitez acheter cette voiture, vous serez heureux d’apprendre que la Renault Zoe peut aller encore plus loin. En effet, les modèles les plus autonomes sont équipés de moteurs synchrones R110 et R135 à rotor bobiné. Associés à une batterie de 52 kWh, ils peuvent assurer une autonomie de 400 km, ou plus précisément de 390 km.

En plus de disposer d’une grande autonomie, ces moteurs offrent également les meilleures performances. La Renault Zoe équipée du R110 peut être conduite à une vitesse de 135 km/h ou plus, et peut atteindre 100 km/h en 11,4 secondes. Le modèle propulsé par le R135 a cependant la vitesse la plus rapide, soit 140 km/h. Il est capable de passer de 100 km/h à 100 km/h en 11,4 secondes. Il est capable de passer de 100 km/h à 0 km/h en seulement 9,5 secondes.

   
Reezocar: site de petites annonces automobiles
   

A propos Philippe Carissant

Philippe Carissant
J'ai créé carbudget en 2018 pour aider les personnes en difficultés à estimer leur budget automobile gratuitement. Je suis gérant de deux garages en Ille-et-vilaine et éditeur de plusieurs sites consacrés aux voitures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *