Aide aux voitures électriques : à quoi pouvez vous prétendre cette année ?

voiture electrique

Selon les dernières statistiques de l’Agence Internationale de l’Énergie, les ventes de voitures électriques ont augmenté de 40%. Cette progression fulgurante, qui représente près de 3% du marché automobile mondial, témoigne d’un engouement croissant pour ces véhicules respectueux de l’environnement. Mais quels sont les dispositifs d’aide qui encouragent cette transition vers l’électromobilité ? Quels sont les avantages financiers dont peuvent bénéficier les consommateurs désireux de faire un choix plus écologique ? Retour sur les différentes mesures d’incitation à l’achat de voitures électriques.

Les différentes aides pour l’achat de voitures électriques

Les voitures électriques bénéficient de plusieurs aides pour encourager leur achat et leur utilisation.

  • Il y a le fameux bonus écologique, qui peut atteindre la somme alléchante de 13 000 €. Une véritable aubaine pour les amateurs de voitures propres et économes !
  • La prime à la conversion, une aide destinée à l’acquisition d’un véhicule peu polluant, qu’il soit neuf ou d’occasion. Son montant peut aller jusqu’à 6 000 € pour une voiture électrique particulière, et jusqu’à 4 000 € pour une voiture Crit’Air 1. Il faut noter que le montant de cette prime dépend de plusieurs critères, tels que le prix du véhicule, la situation du demandeur et son revenu fiscal de référence.
  • Il y a également une surprime de 1 000 € accordée aux personnes vivant ou travaillant dans une zone à faibles émissions mobilité, une sorte de petit bonus pour les citoyens engagés dans la lutte contre la pollution.

Mais attention, depuis le 1er janvier 2023, une personne ne peut bénéficier de la prime à la conversion qu’une seule fois. Il faut donc bien réfléchir avant de se lancer dans l’aventure électrique !

Le vieux véhicule doit appartenir depuis au moins un an au bénéficiaire de la prime, être immatriculé en France et ne pas être gagé. L’ancienneté minimale du véhicule varie en fonction du carburant utilisé, il faut donc se renseigner auprès des autorités compétentes.

Les conditions pour bénéficier des aides

N’oublions pas que le vieux véhicule doit être mis au rebut dans un centre agréé VHU, pour éviter tout problème environnemental. Quant au nouveau véhicule acquis ou loué, il doit être immatriculé en France avec un numéro définitif. Voilà donc un aperçu des différentes aides disponibles pour les voitures électriques, de quoi donner envie de sauter le pas vers une mobilité plus respectueuse de l’environnement !

Le véhicule électrique neuf doit être acheté ou loué pour une durée minimale de 2 ans, être immatriculé en France, ne pas être revendu dans les 6 mois suivant l’achat, ni avant d’avoir parcouru 6 000 kilomètres, ou 24 mois dans le cas d’une location.

La prime à la conversion permet de bénéficier d’une aide lors de l’acquisition d’un véhicule électrique en mettant à la casse un modèle diesel ou essence plus ancien. Il faut cependant que le véhicule mis au rebut soit une voiture ou une camionnette dont le poids total autorisé en charge ne dépasse pas 3,5 tonnes et soit soit un véhicule diesel immatriculé pour la première fois avant 2011, soit un véhicule essence immatriculé avant 2006.

Les subventions locales pour l’électromobilité

En plus des aides nationales, il existe également des subventions locales pour l’électromobilité. Ces aides sont mises en place par les autorités locales, régionales ou municipales, et peuvent varier en fonction de la localité. Par exemple, certaines villes offrent des réductions sur le stationnement ou l’accès à des zones à circulation restreinte pour les véhicules électriques. Certaines régions proposent des aides supplémentaires pour l’achat de véhicules électriques, en plus du bonus écologique et de la prime à la conversion.

Il est donc nécessaire de se renseigner auprès de sa mairie ou de sa région pour connaître les aides disponibles localement. Il est également recommandé de consulter les sites web dédiés à l’électromobilité, qui regroupent souvent toutes les informations nécessaires sur les aides disponibles, tant au niveau national que local.

Certaines entreprises proposent également des incitations à l’électromobilité pour leurs employés. Ces incitations peuvent prendre la forme de primes pour l’achat d’un véhicule électrique, de tarifs préférentiels pour la recharge sur le lieu de travail, ou encore de la mise à disposition de véhicules électriques en autopartage. Ces initiatives d’entreprises peuvent constituer un complément intéressant aux aides publiques, et contribuer à rendre l’électromobilité plus accessible et plus attractive.

Toutes les aides pour acheter une voiture ?! 💵💵

Julien (Rouen) : « Les critères du bonus écologique sont modifiés en 2024 »

En tant que résident de Rouen, je m’intéresse de près aux aides disponibles pour l’achat de voitures électriques. J’ai récemment appris que le gouvernement va modifier les conditions du bonus écologique en 2024, une information annoncée par le Président de la République le 11 mai 2023. Cela m’a fait réfléchir sur l’opportunité d’acheter une voiture électrique neuve avant cette date.

Actuellement, le barème du bonus écologique en vigueur depuis le 1er janvier 2023 offre des aides intéressantes. Le montant du bonus écologique dépend du prix d’achat du véhicule, ce qui peut représenter une économie conséquente. Précisons que l’achat d’une voiture hybride rechargeable ne donne plus droit à ce bonus.

Une autre option que j’ai explorée est l’achat d’une voiture électrique d’occasion. Depuis le 1er juillet 2022, un bonus écologique spécifique est disponible pour ces véhicules, à condition que leur émission de CO2 soit égale à 0. Son montant est de 1000 euros, ce qui n’est pas négligeable. Avec les modifications à venir en 2024, il est possible que ce bonus soit également revu.

About Philippe Carissant

Philippe Carissant
J'ai fondé Carbudget en 2018, une ressource en ligne essentielle pour estimer gratuitement le budget automobile, tirant parti de mon expérience en tant que gérant de deux garages en Ille-et-Vilaine et éditeur dans le domaine automobile. Mon expertise approfondie me permet d'orienter efficacement les utilisateurs dans la gestion de leurs dépenses liées à leur véhicule, affirmant ma position de leader dans l'industrie et mon engagement envers l'autonomie financière automobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *